Archives du mot-clé racisme

Samedi 15 Octobre 2016 à l’Attiéké : Projection / Débat / Thé sur les massacres coloniaux

14556653_1223656637657757_5274366254271787925_o

Pour effacer et nier l’histoire de la colonisation, certains voudraient nous faire dire que nos ancêtres seraient des Gaulois ! Non ! Nos ancêtres ont combattu la barbarie de la France coloniale et son lot de massacres, de pillages, de viols et de travaux forcés !

A 2 jour du 17 octobre, date anniversaire du massacre de centaines d’Algériens mobilisés à Paris en 1961 à l’appel du FLN, nous vous proposons de regarder le film premier film anticolonialiste français (Afrique 50) longtemps censuré en France.

Nous parlerons aussi des massacres coloniaux de Madinina, de Palestine, de Kanaky et d’ailleurs pour revenir sur cette longue histoire qui nous enseigne qu’il n’y a pas de colonisation sans barbarie et deshumanisation des peuples colonisés.

A l’heure d’un déchaînement islamophobe sans précédent, des meurtres racistes de la police toujours couverts par la justice et le gouvernement, de l’occupation du Mali, de la Centrafrique et des bombardements sur la Syrie et l’Irak, nous voyons que les processus de déshumanisation sont toujours à l’œuvre et charrient encore et toujours la mort et l’injustice. Cette négation de l’humanité des Noir.e.s, des Arabes, des Musulman.e.s ici et au-delà des frontières est la continuité de cette histoire coloniale :

Nous devons continuer le combat de nos ancêtres !

Journée organisée par le FUIQP 93 – île de France

Vendredi 24 Avril : soirée de préparation de l’insurrection gitane à l’Attieké

insurection gitane

Dans le cadre de sa campagne d’annonce de la Fête de l’Insurrection Gitane,
qui aura lieu les 16 et 17 mai prochains sur le parvis de la Basilique de
Saint-Denis, La voix des Rroms organise entre autres un Flash Mob contre le
racisme d’Etat le 25 avril devant la Cathédrale Notre Dame de Paris.

Une répétition générale de ce Flash Mob aura lieu à l’Attiéké la veille,
vendredi 24 avril, suivie d’une soirée animée par le DJ Rrom & Roll. La
voix des Rroms invite tous ceux qui le souhaitent à la rejoindre.

Programme:

17h-19h – Répétition de la chorégraphie du Flash Mob avec un groupe
d’enfants habitants du Platz du Samaritain à La Courneuve.

19h-21h – Répétition de la chorégraphie du Flash Mob par le groupe des
militants et sympathisants de La voix des Rroms

21h-24h – Soirée animée par le DJ Rrom & Roll


Association « La voix des Rroms »
50, rue des Tournelles
75003 PARIS
http://www.lavoixdesrroms.org

https://twitter.com/voxrromorum
https://www.facebook.com/La.voix.des.Rroms

SOIREE DE SOUTIEN AU COLLECTIF « VÉRITÉ ET JUSTICE POUR ALI ZIRI » Samedi 14 mars 2015 à partir de 18h à l’Attieké

« Qui a tué Ali Ziri ? »

SOIREE DE SOUTIEN AU COLLECTIF « VÉRITÉ ET JUSTICE POUR ALI ZIRI »

Samedi 14 mars 2015 à partir de 18h à l’Attieké

– 18h30 : Projection d’un extrait du film « Qui a tué Ali Ziri ? » /
Discussion avec le collectif Vérité et justice pour Ali Ziri
– 20h30 : concert : Première Ligne / Sitou Koudadje / Dino

Affiche Ali ZIRI

Double verdict :
Non-lieu après la mort d’Ali Ziri et censure financière du film Qui a tué Ali Ziri ?

Le 11 juin 2009, Areski Kerfali, 61 ans et Ali Ziri, 69 ans sont interpellés par la police nationale d’Argenteuil, lors d’un contrôle routier. Ali Ziri quitte le commissariat dans le coma et décède à l’hôpital deux jours plus tard. L’explication donnée par la police et le procureur est : « décès suite à une malformation cardiaque ». Deux semaines après les faits, le juge d’instruction classe l’affaire sans suite. Un collectif d’habitants d’Argenteuil, Vérité et justice pour Ali Ziri se mobilise pour exiger une contre-expertise. L’autopsie révèle alors 27 hématomes et la mort par asphyxie suite à l’utilisation d’une technique d’immobilisation interdite depuis 2003.

Durant cinq années, le cinéaste Luc Decaster a filmé le combat de tous ceux qui refusent le procès bâclé, après cette mort que certains considèrent comme un lynchage. Ce film n’a bénéficié d’aucune aide et a été tourné et monté sans argent. Pour le finaliser, une campagne de soutien, dans laquelle s’inscrit cette soirée, a été lancée.

Venez soutenir ce film et la lutte du collectif vérité et justice pour Ali Ziri.