Archives pour la catégorie Manifs

CENTRE SOCIAL ATTIÉKÉ : DERNIER ROUND

Communiqué du 18 juin 2017

Le centre social Attiéké, auto-organisé et habité, sera expulsé d’ici au 27 juin, selon l’huissier du propriétaire et la préfecture du 93. Après presque quatre ans d’occupation du 31 bld Marcel Sembat à Saint-Denis, c’est la fin. Nous l’espérons bruyante.

Nous reprenons les piquets de veille matinaux à partir de mercredi 21juin (pas le week-end) : RDV à 6h devant l’Attiéké. Café, thé, gâteaux et bonne humeur au programme.

Le jour de l’expulsion :
– il faudra faire nombre pour éviter toute violence des forces de l’ordre, et que les habitant.e.s puissent récupérer toutes leurs affaires sans exception
– après l’évacuation, point d’info au square De Geyter à 40 mètres de l’Attiéké
– rassemblement à 18h devant la mairie de Saint-Denis

Nous exigeons :
– la réquisition d’un bâtiment vide ou la mise à disposition gratuite d’un local confortable sur Saint-Denis par la mairie et/ou la préfecture
– le relogement et la régularisation des habitant.e.s de l’Attiéké

Nous tiendrons les permanences d’entraide du centre social jusqu’au bout.
Nous sommes solidaires de la centaine d’habitant.e.s du 57-59 avenue Wilson (propriété de Plaine Commune) menacé.e.s d’évacuation depuis peu.
Et longue vie au jeune centre social autogéré du 37 rue Marceau à Ivry.

La dynamique de l’Attiéké renaîtra-t-elle de ses cendres ? Venez donc en parler sur les piquets.

LA LUTTE CONTINUE !
VIVE l’AUTO-ORGANISATION !
QUE LES OCCUPATIONS FLEURISSENT !
LOGEMENT, PAPIERS, LIBERTÉ POUR TOU.TE.S !

Le collectif de l’Attiéké

31 bld Marcel Sembat, St-Denis / 31marcelsembat@riseup.net /

Logement, papiers, liberté pour tou.te.s ! Manifestation à Saint-Denis! Appel de l’Attiéké.

Depuis le 1er avril 2017, le centre social Attiéké est expulsable, après trois ans et demi d’occupation du 31 bld Marcel Sembat à Saint-Denis.

Manifestation contre l’expulsion Samedi 8 avril à 14h, départ métro Porte de Paris (ligne 13 / tramway 8)

Notre collectif est composé de personnes avec ou sans logement, avec ou sans papiers français, avec ou sans boulot, qui ont grandi pas loin ou qui ont traversé déserts, mers et montagnes pour arriver ici. Parmi elles, 40 personnes habitent ce bâtiment, lieu de vie quotidienne et d’organisation politique, indépendant des partis, des institutions et des entreprises. Son expulsion serait une catastrophe de plus dans le vaste mouvement de rénovation urbaine par le haut sur le dos des plus pauvres.

Nous exigeons que la mairie et la préfecture du 93 prennent leurs responsabilités, qu’elles relogent les habitant.e.s de l’Attiéké et réquisitionnent un lieu équivalent sur la ville, et au-delà tous les
immeubles vides.

En cas d’expulsion, il y aura occupations.

Notre cas n’est pas isolé.

Divers collectifs sont en lutte : le 168 à La Plaine, les Baras à Bagnolet (expulsables eux aussi), les ex-habitant.e.s du Corbillon (à St-Denis) délogé.e.s par le Raid le 18 novembre 2015, la Maison Rouge de Saint-Denis, le Massicot à Ivry, etc. Et tant de familles et individus qui se battent dans l’ombre.

Nous les invitons à marcher avec nous le 8 avril prochain.

De Saint-Denis à Bagnolet, d’Ivry à Aubervilliers, personne à la rue !

Solidarité, occupations, réquisitions !

le Collectif du centre social Attiéké (habité et auto-organisé)

Grande fête et piquet matinal contre l’expulsion de l’Attiéké !!

Le samedi 1er avril, fin de la trêve hivernale, le centre social habité et auto-organisé l’Attiéké, à Saint-Denis (93), est expulsable ! Alors vendredi 31 mars on vous invite à une grande fête de soutien !! Toute la nuit, cantine-bar et concerts, jusqu’au premier piquet anti-expulsion à 6h du matin ! Besoin de monde comme on dit !!!

Aujourd’hui, la procédure juridique est terminée, nous avons reçu le commandement de quitter les lieux : à partir du 1er avril, avec la fin de la trêve hivernale, nous serons expulsables. Ce sont donc 40 personnes qui seront mises à la rue sans procédure de relogement.

Depuis plusieurs mois, la mairie de Saint-Denis et la préfecture de Seine-Saint-Denis ont été interpellées, mais aucune proposition concrète et satisfaisante n’a été faite.
Depuis trois ans et demi, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis (propriété de la Fédération française de triathlon), pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d’organisation politique.
Au fil des années, des centaines de personnes ont participé aux ateliers de français, aux permanences pour le logement et les papiers, à l’atelier vélo du dimanche, au centre de loisirs pour les enfants, à la permanence d’écrivain public, ainsi qu’aux nombreuses soirées qui ont marqué la vie de ce lieu.

NOUS EXIGEONS :
• la régularisation et le relogement de tou.te.s les habitant.e.s et que le collectif soit reconnu et soutenu par la mairie
• la réquisition d’un bâtiment équivalent sur Saint-Denis par la mairie ou la préfecture
• la mise en place d’une enquête sociale préalable à l’expulsion, comme le veut la loi française
• l’annulation de l’amende due au propriétaire et des frais judiciaires

S’il y a expulsion, il y aura occupation(s).
Soyez nombreux.ses à venir nous soutenir et à nous rejoindre !
Non à l’expulsion de l’Attiéké, centre social auto-organisé et habité !

Grande fête de l’Attiéké ! à partir de 19h, 31 boulevard Marcel Sembat, Saint-Denis !
Cantine prix libre !
En concert : ZFO, Bonnet Band Tribute, Senor Soul et Ayamzedog (Dip Sound Killah)

La lutte des habitants-es expulsés-es du 168 continue ! Manif’ mardi et inauguration samedi de la réquisition de l’hôtel !

15977623_597483673774416_2933360628754451052_n

 
« Après avoir été expulsés-es du 168 Wilson, après avoir campé pendant plus de 3 mois, les habitants-es ont réquisitionné l’hôtel du Cheval Blanc au 99 Wilson, abandonné depuis 2 ans et dont les propriétaires sont en liquidation judiciaire. Ils-elles s’y sont installés-es.
 
Mais aucune de leurs revendications n’a été satisfaites: Les affaires n’ont pas été récupérées, l’hébergement n’a pas été assuré, et il n’a été question ni de relogement ni de régularisation

Aussi ont-ils-elles décidé de continuer à manifester pour se faire entendre et appellent à :

Une MANIFESTATION LE MARDI 21 FEVRIER à 17h, dans le centre ville de Saint-Denis. Rendez vous à la Porte de Paris
L’INAUGURATION de la REQUISITION de l’Hôtel du Cheval Blanc, au 99 avenue Wilson, SAMEDI 25 FEVRIER à 11h, pour un moment de convivialité solidaire.
 
Soyons nombreux-ses et mobilisés-es »
(message des soutiens du collectif)

Refus de la trêve hivernale pour l’Attiéké: tristesse, colère et détermination !

La décision de la juge Capdevielle  (du TI de Saint Denis) est tombée aujourd’hui: refus de la trêve hivernale pour l’Attiéké! Mettre volontairement 40 personnes à la rue en plein hiver (quand la trêve pouvait être donnée sans problème) et mettre fin sans délais à plus de trois ans d’activités et de luttes du centre social, voilà une journée de travail bien remplie pour madame la juge!

On sait pas encore à partir de quand l’Attiéké sera expulsable (pas clair, plus d’infos bientôt) mais c ‘est pour bientôt!

Venez nombreu-ses-x  nous soutenir et  montrer la force de l’Attiéké pour espérer une expulsion le plus tard possible et exiger le relogement de tout-es les habitant-es!!

           Grand rassemblement ce mercredi à 18h                    place Jean Jaurès (coté mairie), soupe, musique, banderole et mégaphone !

 

https://www.facebook.com/events/1145248015592216/

 

 

Mercredi 21 décembre à18h: rassemblement hivernal et soupe de lutte façon Attiéké!!

Centre social Attiéké : Noël sera chaud !

Rassemblement de solidarité mercredi 21 décembre, à 18h place Jean Jaurès à Saint-Denis (à proximité de la Mairie)

document-page-001
Lundi 19 décembre, le tribunal d’instance de Saint-Denis rendra son verdict sur l’avenir du centre social auto-organisé et habité Attiéké (31, bld Marcel Sembat).
Aurons-nous la trêve hivernale ? Combien de temps nous accordera la juge avant l’expulsion ?
Face aux problèmes de logement et à l’isolement, nous occupons le 31 bld Marcel Sembat à St-Denis depuis octobre 2013. Pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d’organisation politique, ouvert sur la ville et indépendant des institutions et des partis. Nous sommes avec ou sans papiers, avec ou sans boulot. Nous essayons de résister et d’avancer ensemble.
Le 28 novembre dernier, le propriétaire du bâtiment, la Fédération française de triathlon, a demandé au tribunal que la trêve hivernale ne soit pas respectée. Pourtant 40 personnes habitent là, sans autre solution.
Nous exigeons toujours la réquisition d’un bâtiment vide équivalent sur St-Denis par la mairie ou la préfecture, ainsi que le relogement et la régularisation des habitant.es et de tous les sans-papiers.
Rassemblement de solidarité mercredi 21 décembre, à 18h place Jean Jaurès à Saint-Denis (à proximité de la Mairie, métro 13 Basilique) (quel que soit le résultat du 19)Soupe, musique (amenez vos instruments), prises de parole…
Rejoignez-nous !
Le collectif de l’Attiéké

contacts : 31marcelsembat@riseup.net / collectifattieke.wordpress.com

Communiqué de l’Attiéké après procès du 28 novembre: « Trêve ou crève! »

Aujourd’hui lundi 28 novembre le centre social auto-organisé l’Attiéké est
passé en procès au tribunal d’instance de Saint Denis.[image: Retour ligne
automatique]
L’Attiéké a demandé l’application de la trêve hivernale, les propriétaires
s’y sont opposés.[image: Retour ligne automatique]
Le délibéré sera rendu le* lundi 19 décembre 2016.*

Quelle que soit la décision, l’Attiéké appelle à se rassembler devant la
mairie de Saint Denis le *mercredi 21 décembre à 18h* en soutien aux 40
personnes qui habitent dans ce lieu et aux activités qui s’y déroulent.

L’Attiéké est en danger, que vive l’Attiéké !

Soyons nombreux et nombreuses,

Le Centre Social habité auto-organisé l’Attiéké

Dimanche 16 0ctobre : L’Attiéké ouvre ses portes !

SOLIDARITÉ   RÉSISTANCE   RELOGEMENT – JOURNÉE PORTE OUVERTE !

Venez découvrir le centre social !

14718849_553104714878979_536816868740687858_n

 

DIMANCHE 16 OCTOBRE : L’ATTIEKE OUVRE SES PORTES !
Nous vous invitons à une journée conviviale de partage et d’informations sur les activités les permanences et les ateliers du Centre social auto-organisé

Aujourd’hui, L’Attiéké est au bout de la procédure qui nous oppose au propriétaire du bâtiment, la Fédération française de triathlon. Derrière c’est l’expulsion, avec 40 personnes à la rue sans procédure de relogement et peut être la fin d’un lieu de résistance à Saint-Denis…

Dernière ligne droite. Nous appelons toutes les personnes motivées à nous rejoindre, participer aux permanences, aider à la mobilisation contre l’expulsion, etc. Une assemblée ouverte se tient chaque dimanche à 18h.

Nous exigeons :
– la réquisition de l’Attiéké ou d’un bâtiment vide équivalent à Saint-Denis par la mairie ou la préfecture du 93
– le relogement et la régularisation de ses habitant.es

AU PROGRAMME DE LA JOURNEE PORTE OUVERT DIMANCHE 16 OCTOBRE :

12h : Repas à prix libre

14h : Présentations et discussions au sein d’espaces dédiés aux différents ateliers et permanences de l’Attiéké :

– Permanence logement et permanence problème de papiers
– Atelier d’apprentissage du français
– Démontage et réparation de vélo + conseils par l’atelier d’auto-réparation de vélos,
– espace enfants, crêpes…

17h : Discussion collective sur l’avenir des activités de l’Attiéké
19h : Apéro-concert


Samedi 22 octobre

Manifestation,  tambours et derbouka
RDV à 10h30 à la gare de St-Denis (train H, RER D, tram 8) puis squat devant la mairie à partir de 11h30

Lundi 24 octobre
Procès, une semaine avant la trêve hivernale
RDV à 9h au tribunal d’instance de St-Denis, place du Caquet (métro Basilique)

Et chaque semaine à l’Attiéké :
lundi : 18h30 – 20h30 / permanence logement et permanence papiers
mardi : 18h30 – 20h30 / atelier de français
mercredi : 18h – 21h / blablabar
dimanche : 14h – 17h30 / atelier vélo et centre de loisirs
18h / assemblée ouverte

Contacts : 31marcelsembat@riseup.net

15874_435795653244543_7626907653651824096_n

ATTIEKE : LA LUTTE CONTINUE !

Depuis trois ans, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis, pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et Lire la suite

MANIFESTATION du collectif des 83 habitant-es expulsé-es du 168 WILSON(saint-denis)!!! mercredi 28 septembre 17h porte-de-paris

Manif attieké - 15 mars 2014

Le collectif s’apprête à réclamer à la préfecture  ses droits!!  Soyons nombreu.xses à les soutenir MERCREDI 28 septembre pour leur manifestation! rendez-vous 17h métro porte de paris !!

*accès au bâtiment pour récupérer les affaires!

* relogement!

* régularisation!

Pour rappel de la situation et de la lutte, ci desous un ancien communiqué:

14484940_545341778988606_4990659314273829819_n

VIDEO TRACT : WEEK END CONTRE L’EXPULSION DE L’ATTIEKE : J-1 avant la soirée! J-2 avant la manif!

J-1 avant la SOIREE DE SOUTIEN au Centre Social Attiéké !
(vendredi 1er juillet 18h30 – 31 bd Marcel Sembat 93200)

J-2 avant la MANIFESTATION contre l’expulsion, pour le relogement, pour
la réquisition!!
(SAMEDI 2 JUILLET 13h30 RDV gare de saint-denis)

J-7 avant le rassemblement contre le procès (JEUDI 7 JUILLET A 9 HEURE
place du Caquet, métro Basilique ligne 13)

COMMUNIQUE ET POINT SUR LA SITUATION :

L’Attiéké est un bâtiment occupé depuis octobre 2013,
à la fois lieu d’habitation et lieu de luttes, d’auto-organisation, de
solidarité directe et locale, indépendant et ouvert sur la ville.
Des centaines de personnes se sont défendues dans ces permanences
logement et papier, se sont formées dans ces ateliers de français,
y ont appris à réparer leur vélo, ont profité de la permanence écrivain
public… Des dizaines d’enfants ont joué dans son centre de loisir.

Journées et soirées de solidarité avec divers combats pour la justice
sociale, contre le racisme ou le sexisme, s’y sont succedés. des
dizaines de collectifs ont utilisé le lieu.

—-

Aujourd’hui, l’Attiéké est menacé d’expulsion.
Nous sommes convoqué.e.s le 7 juillet au tribunal, face au propriétaire,
la Fédération française de triathlon. Derrière, c’est l’expulsion qui s’annonce, avec 40 personnes  qui vont se retrouver à la rue, sans aucune procédure de relogement.
Ce serait la fin d’un lieu de résistance central à Saint-Denis.

Nous appelons toutes les forces, tous les collectifs de la ville à
s’unir pour exiger avec nous :

– la réquisition de l’Attiéké ou d’un bâtiment vide équivalent par la
mairie de Saint-Denis ou la préfecture
– le relogement des habitant.e.s
– la régularisation des habitant.e.s


CALENDRIER DE LUTTE :

– SOIREE DE SOUTIEN VENDREDI 1ER JUILLET A L’ATTIEKE  31 bd MARCEL
SEMBAT 93200

— MANIFESTATION SAMEDI 2 JUILLET : RDV 13H30 DEVANT LA GARE DE ST
DENIS—

– RASSEMBLEMENT DEVANT LE TRIBUNAL TGI DE ST DENIS JEUDI 7 JUILLET A 9
HEURE
place du Caquet, métro Basilique ligne 13 !

———–

Premiers signataires :

Festival ciné-palestine
Ministère des bonnets d’ânes,
Front Uni des Immigrations et des Quartiers populaires 93
Association rien ne se perd
Atelier Vélo Nomade,
Collectif pas d’enfants à la rue,
Le cinéma voyageur,
DAL Paris et environ,
CGA,
La Voie des Rroms,
Compagnie jolie môme