Archives mensuelles : mars 2017

Grande fête et piquet matinal contre l’expulsion de l’Attiéké !!

Le samedi 1er avril, fin de la trêve hivernale, le centre social habité et auto-organisé l’Attiéké, à Saint-Denis (93), est expulsable ! Alors vendredi 31 mars on vous invite à une grande fête de soutien !! Toute la nuit, cantine-bar et concerts, jusqu’au premier piquet anti-expulsion à 6h du matin ! Besoin de monde comme on dit !!!

Aujourd’hui, la procédure juridique est terminée, nous avons reçu le commandement de quitter les lieux : à partir du 1er avril, avec la fin de la trêve hivernale, nous serons expulsables. Ce sont donc 40 personnes qui seront mises à la rue sans procédure de relogement.

Depuis plusieurs mois, la mairie de Saint-Denis et la préfecture de Seine-Saint-Denis ont été interpellées, mais aucune proposition concrète et satisfaisante n’a été faite.
Depuis trois ans et demi, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis (propriété de la Fédération française de triathlon), pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d’organisation politique.
Au fil des années, des centaines de personnes ont participé aux ateliers de français, aux permanences pour le logement et les papiers, à l’atelier vélo du dimanche, au centre de loisirs pour les enfants, à la permanence d’écrivain public, ainsi qu’aux nombreuses soirées qui ont marqué la vie de ce lieu.

NOUS EXIGEONS :
• la régularisation et le relogement de tou.te.s les habitant.e.s et que le collectif soit reconnu et soutenu par la mairie
• la réquisition d’un bâtiment équivalent sur Saint-Denis par la mairie ou la préfecture
• la mise en place d’une enquête sociale préalable à l’expulsion, comme le veut la loi française
• l’annulation de l’amende due au propriétaire et des frais judiciaires

S’il y a expulsion, il y aura occupation(s).
Soyez nombreux.ses à venir nous soutenir et à nous rejoindre !
Non à l’expulsion de l’Attiéké, centre social auto-organisé et habité !

Grande fête de l’Attiéké ! à partir de 19h, 31 boulevard Marcel Sembat, Saint-Denis !
Cantine prix libre !
En concert : ZFO, Bonnet Band Tribute, Senor Soul et Ayamzedog (Dip Sound Killah)

Publicités

SOIREE DE SOUTIEN A LA FAMILLE BENKHELFALLAH !

Mardi 21 février notre camarade Fatma Benkelfallah a été condamnée à 900€ d’amende pour avoir occupé un logement vide et avoir voulu se loger par ses propres moyens.

Comme de nombreuses famille à Saint-Denis, la famille Benkhelfallah est victime de mal logement et frappe à toutes les portes depuis 2 ans pour obtenir un logement décent et proche de l’école des enfants. Le 115 balade la famille, de chambre d’hôtel en chambre d’hôtel jusqu’à l’autre bout du département, à plus de 2 heures de transport de Saint-Denis de l’école des enfants.

La préfecture, le 115, les élus locaux, la mairie et le CCAS doivent assumer leurs responsabilités et apporter une solution : L’action de Fatma est légitime et nous appelons à un soutien total ! Voisins, voisines, parents d’élèves et ami.e.s : Nous vous invitons à une soirée pour aider Fatma à payer son amende.

SAMEDI 25 FEVRIER DE 19H à MINUIT

SOIREE DE SOUTIEN A LA FAMILLE BENKHELFALLAH

REPAS A PRIX LIBRE / DISCUSSION / MUSIQUE

AU CENTRE SOCIAL ATTIEKE, 31 Boulevard Marcel SEMBAT 93200 ST DENIS

METRO PORTE DE PARIS / RER GARE DE SAINT DENIS

COMMUNIQUÉ ATTIÉKÉ DU 16 MARS 2017: « s’il y a expulsion, il y aura occupation(s)! »

Aujourd’hui, la procédure juridique est terminée, nous avons reçu le commandement de quitter les lieux : à partir du 1er avril, avec la fin de la trêve hivernale, nous serons expulsables. Ce sont donc 40 personnes qui seront mises à la rue sans procédure de relogement.

Depuis plusieurs mois, la mairie de Saint-Denis et la préfecture de Seine-Saint-Denis ont été interpellées, mais aucune proposition concrète et satisfaisante n’a été faite.
Depuis trois ans et demi, nous occupons le 31 boulevard Marcel Sembat à Saint-Denis (propriété de la Fédération française de triathlon), pour en faire un lieu d’habitation et de solidarité directe, de vie quotidienne et d’organisation politique.
Au fil des années, des centaines de personnes ont participé aux ateliers de français, aux permanences pour le logement et les papiers, à l’atelier vélo du dimanche, au centre de loisirs pour les enfants, à la permanence d’écrivain public, ainsi qu’aux nombreuses soirées qui ont marqué la vie de ce lieu.

NOUS EXIGEONS :
•    la régularisation et le relogement de tou.te.s les habitant.e.s et que le collectif soit reconnu et soutenu par la mairie
•    la réquisition d’un bâtiment équivalent sur Saint-Denis par la mairie ou la préfecture
•    la mise en place d’une enquête sociale préalable à l’expulsion, comme le veut la loi française
•    l’annulation de l’amende due au propriétaire et des frais judiciaires

S’il y a expulsion, il y aura occupation(s).

Soyez nombreux.ses à venir nous soutenir et à nous rejoindre !

Non à l’expulsion de l’Attiéké, centre social auto-organisé et habité !

CALENDRIER DE FIN MARS (détails à venir) :

Tous les dimanches à 18h30 : Assemblée ouverte du collectif

Mercredi 22 mars à 13h : Rassemblement de soutien à l’Attiéké devant la mairie

Vendredi 24 mars à 19h : Projection du film « L’Engrainage » (avec l’équipe du film) – une réalisation collective made in Villetaneuse

Samedi 25 mars à 19h : Concert de soutien en solidarité avec une famille expulsée

Vendredi 31 mars à 19h : Grande fête contre l’expulsion du centre social – FIN DE L’ATTIÉKÉ ? VIVA L’ATTIÉKÉ !

À partir du samedi 1er avril à 6h : Piquet anti-expulsion reconductible (c’est pas une blague)

contacts : 31marcelsembat@riseup.net / collectifattieke.wordpress.com / facebook : Centre Social Attiéké